Le président et directeur des Ailes de l’Espérance, M. André Franche, avait une bonne excuse pour ne pas participer à l’assemblée générale annuelle de votre caisse du 27 avril dernier. En effet, notre membre se trouvait alors au Pérou afin d’inaugurer le projet d’eau potable du village de Pillucho, l’une des nombreuses initiatives de l’organisme que nous appuyons fièrement !

Voir courriel pour commentaires

Le président des Ailes de l’Espérance, M. André Franche, en compagnie de Bonifacio, le chef du village de Tzipani en Amazonie.

 

Situé à deux pas de notre siège social, les Ailes de l’Espérance est un organisme qui vise à soutenir les efforts de développement des communautés éloignées autochtones et rurales du Pérou. Après avoir développé un service de transport aérien, missionnaire et humanitaire dans la jungle amazonienne durant les années 1960, l’organisme finance aujourd’hui majoritairement des projets d’eau potable auprès des communautés éloignées et marginalisées du Pérou.

À propos de l’inauguration du projet d’eau potable du village de Pillucho, M. Franche nous dit : « Tous les membres de la communauté qui ont pris la parole nous ont prié de transmettre leurs remerciements à chacune des personnes qui se préoccupent des Péruviens qui n’ont pas accès à de l’eau potable. » Grâce au travail remarquable des Ailes de l’Espérance, notre équipe est fière de venir en aide aux communautés andines et amazoniennes éloignées du Pérou. C’est un honneur pour nous de contribuer à la réalisation de projets ayant un impact aussi important chez ces personnes. Et c’est à vous, membres de la Caisse, que nous le devons.

Nous vous invitons à lire le compte rendu intégral du voyage humanitaire de M. André Franche au Pérou, qu’il a rédigé lui-même. Avec sa plume juste et colorée, vous aurez l’impression d’être à ses côtés dans la chaleur et l’humidité de la jungle !